RAPPORT DE LA COUR DES COMPTES SUR LES ARCHIVES NATIONALES : ALERTE GÉNÉRALE ! ! !

de | 2 février 2017

Ce jeudi 2 février 2017, le rapport de la Cour des comptes intitulé « Les Archives nationales : les voies et les moyens d’une nouvelle ambition » a été rendu public.

Avant de revenir dans le détail sur ce rapport, dans un prochain document, nous avons décidé de le communiquer (cf fichier joint) afin que chacun puisse se faire une idée précise du degré de nocivité des recommandations formulées par la Cour des comptes.

D’ores et déjà, c’est avec la plus grande fermeté que la CGT-Archives en condamne les préconisations et avec la plus extrême détermination que nous sommes résolus à les combattre.

Jugez-en. Parmi les recommandations les plus néfastes figurent notamment :
- le changement du statut juridique des trois services d’Archives nationales (AN de Paris, Fontainebleau, Pierrefitte ; ANMT de Roubaix ; ANOM d’Aix-en-Provence) qui fusionneraient en un EPA (établissement public à caractère administratif), ce qui permettrait notamment l’embauche légale d’un volant encore plus important de personnels précaires (vacataires, contractuels, CDD) et de multiplier les privatisations totales ou partielles des missions de service public ;
- la fermeture définitive du site de Fontainebleau ;
- l’évaluation de la pertinence du maintien de la conservation des fonds d’archives sur le site de Paris et leur déménagement vers le site de Pierrefitte ;
- l’extension des équipements du site de Pierrefitte ;
- la casse des « 35 heures » et des acquis sociaux (jusqu’aux « récupérations » et aux « bons d’habillement »), etc.

Comme la santé, la recherche, l’enseignement, la culture, et plus largement tous les services publics, les Archives nationales sont frappées par la « rationalisation » et la « rentabilisation » alors qu’elles sont un patrimoine national irréductiblement opposé aux lois de l’économie de marché !

Nous refusons définitivement de voir le patrimoine archivistique, qui est notre mémoire collective, être condamné à la disparition pure et simple.

Nous organiserons dans les prochains jours des Assemblées Générales des personnels sur tous les sites.

Paris, le 2 février 2017

Pour tout contact : CGT-Archives 56, rue des Francs-Bourgeois 75003 Paris téléphone : 01 40 27 63 33 / mail : cgt.archives@culture.gouv.fr

Le rapport en PDF